Si l’inox est si apprécié, c’est d’abord pour ses propriétés remarquables.

 

L’esthétisme

 

L’une des qualités les plus appréciées de l’inox – en particulier des architectes, concepteurs, designers, décorateurs… – est sans aucun doute sa capacité, au-delà de ses propriétés mécaniques, à constituer un élément de design à part entière du décor dans lequel il s’insère.

L’acier inoxydable offre en effet une liberté de création et de conception architecturales rarement égalée tant par les aspects disponibles que par une large gamme d’épaisseurs. Permettant la réalisation de formes complexes, l’inox offre également d’innombrables possibilités de finition selon son état de surface (mat, brillant, microbillé, brossé, poli-miroir, perlé, gravé, traité pour faire varier sa teinte), s’insérant, révélant, voire sublimant leur environnement. Ce n’est pas un hasard si des architectes aussi prestigieux que Franck Gehry ou Rudy Ricciotti l’ont choisi – ainsi que Citynox – pour certaines de leurs réalisations.

En intérieur ou en extérieur, pour un bâtiment, un magasin, une pièce ou un objet spécifique… choisir l’inox c’est opter pour la noblesse d’un métal alliant durabilité et design.
.
.

La durabilité

 

L’inox est stable dans le temps

L’une des propriétés très appréciée de l’inox, c’est sa passivité. On dit d’un matériau qu’il est passif lorsqu’il résiste à la corrosion, ne produit pas d’effet catalytique et ne réagit pas avec son environnement. L’inox garde donc ses propriétés et son esthétisme avec le temps. Il est parfaitement adapté à tous types d’environnement, y compris aux plus agressifs, raison pour laquelle il est si prisé des marins.

 

Une passivité « naturelle »

On pourrait s’étonner de la passivité de l’inox, étant donné qu’il est composé à 72% de fer (ainsi que 18% de chrome et 10% de nickel). En fait, sa passivité est liée à la présence du chrome, qui lui confère sa résistance à la corrosion. En effet, le chrome s’oxyde très facilement. Aussi, lorsque l’inox est exposé à l’air, le chrome étant le plus rapide à s’oxyder, il développe naturellement une couche protectrice d’oxyde de chrome à la surface, avant que le fer n’ait eu le temps de s’oxyder. Cet oxyde, appelé « couche passive », le protège durablement contre tous les types de corrosion. Cette couche passive se régénère naturellement au contact de l’humidité de l’air ou de l’eau. Le fer présent dans l’inox n’est donc jamais exposé aux éléments susceptibles de le faire rouiller, naturellement et continûment protégé par la réaction du chrome à l’air.

Chaque élément intervenant dans la composition de l’inox apporte ainsi sa contribution à l’efficacité de ce métal noble. Le fer lui confère sa robustesse et le rend abordable. Le nickel lui apporte des propriétés mécaniques remarquables. Enfin le chrome le rend inaltérable.

 

 

Une grande variété de types

 

Les caractéristiques de durabilité et d’esthétisme de l’inox sont d’autant plus grandes qu’il existe des centaines de types d’inox, susceptibles de répondre aux besoins les plus spécifiques. Néanmoins, parmi ceux-ci, deux types d’inox sont plus couramment utilisés :

  • Le 304, communément appelé inox alimentaire. Utilisé principalement pour l’intérieur et ponctuellement pour les extérieurs en milieu peu agressif.
  • Le 316, communément appelé inox qualité marine. Utilisé dans les environnements plus agressifs.