Le verre et l’inox présentent, contrairement à ce que l’on pourrait penser, de nombreuses similarités.

La première d’entre elles est leur inaltérabilité : ils ne rouillent pas.

La seconde, c’est qu’ils s’exposent, en quelque sorte, tels qu’ils sont. Ils ne se « cachent » pas derrière un revêtement ou une peinture.

La troisième, c’est qu’ils sont la plupart du temps exposés au regard du public. Ils ont alors une vocation esthétique, à la différence d’éléments de structure, invisibles.

C’est pourquoi l’inox comme le verre demandent un soin particulier. Certes, l’inox ne casse pas. Mais il se cabosse. Et le verre se raye et se brise. Tous deux requièrent une attention constante à la manipulation de la matière pour éviter de créer des rayures ou des chocs qui ne pourraient plus être masqués ensuite.

C’est donc naturellement que Citynox a développé une compétence spécifique dans l’alliance de l’inox et du verre, en particulier dans la conception et la fabrication d’éléments de sécurité, tels que des garde-corps ou des écrans de cantonnement de fumées.

Nous commercialisons ces éléments au travers de notre marque Crystalium.