La transformation des métaux nobles est une expertise pointue qui ne s’acquiert véritablement que par l’expérience. Chez Citynox, ce savoir-faire se transmet depuis 4 générations – le père, le grand-père et l’arrière grand-père de la génération actuellement aux commandes de l’entreprise travaillaient les métaux nobles.

 

Le travail des métaux nobles repose sur une grande diversité de métiers. Chez Citynox, le fil directeur qui unit chacun d’eux est la recherche constante de qualité. Chaque opérateur est le garant de la qualité qu’il produit. Cette politique de responsabilisation à toutes les étapes de la chaîne de fabrication permet à Citynox d’obtenir un taux de défaut et de rebut extrêmement faibles. Chaque opérateur se voit ainsi assigner un certain nombre de livrables, parmi lesquels :

  • Opérateur laser : obtenir une coupe sans bavure.
  • Usineur : usiner une pièce complexe en un temps minimum.
  • Chaudronnier : mettre en forme et assembler dans l’espace des pièces en respectant des cotes précises.
  • Soudeur : réaliser une soudure en corrélation avec la destination du produit : résistante dans le cas d’une pièce mécanique, esthétique dans le cas d’une pièce visible, légère dans le cas d’une pièce qui ne peut supporter des déformations. L’inox est fondu à l’aide d’un poste à souder de type TIG (Tungstène Inert Gaz) qui apporte une très forte chaleur locale (3 000°).
  • Plieur : choisir les outils et définir l’ordre de pliage afin de garantir la faisabilité de la pièce. Respecter des tolérances serrées afin de garantir la faisabilité du montage ultérieur de la pièce. Être précis à moins d’1mm.
  • Polisseur : donner à la pièce l’aspect demandé par le client : poli-miroir, brossé, microbillé… Doit souvent meuler des pièces soudées de telle façon à ce que la soudure devienne invisible.
  • Cintreur : la plus grosse difficulté du cintreur est qu’il doit gérer les variations de la matière. D’un lot de tubes, la limite élastique de la matière peut varier jusqu’à 20%.
  • Emballeur : emballer les produits de telle façon à ce qu’ils ne se rayent pas dans les transports. L’inox requiert un emballage plus poussé que la plupart des métaux, car la finalité des produits inox est très souvent esthétique.
  • Ordonnanceur : répartir les commandes en tâches et attribuer les tâches.
  • Logisticien : s’assurer que la matière est là pour la production et que les départs se fassent dans l’ordre souhaité par le client.
  • Programmateur : rendre les plans conçus par le Bureau d’Études exécutables sur une machine.

Au final, il n’est sans doute pas excessif de parler d’ « amour du métier » pour définir cette recherche à la fois collective et individuelle de qualité qui anime les professionnels travaillant au sein de l’atelier de Citynox D’ailleurs, le turn over y est très faible.